Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Home Sweet Home

  • : Housewife... but not desperate !
  • Housewife... but not desperate !
  • : Petites croix, cuisine, voyages, photographie, mon parcours pour devenir assistante maternelle, mon installation dans l'estuaire de la Gironde, mes premiers pas au crochet ... Vous trouverez tout cela, et bien plus encore, sur mon blog ! Bref, venez vite, il y a plein de choses à découvrir et pour tous les goûts !
  • Contact

Recherche

Related Posts with Thumbnails
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 12:30

J'ai vu ce film il y a quelques jours. Il porte très bien son nom car c'est tout simplement impossible de ne pas être touché par cette histoire.

Synopsis

L'histoire d'une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes. The Impossible raconte comment un couple et leurs enfants en vacances en Thaïlande sont séparés par le tsunami du 26 décembre 2004. Au milieu de centaines de milliers d'autres personnes, ils vont tenter de survivre et de se retrouver. D'après une histoire vraie.

Ce que j'en pense !

Ce film est tout simplement "juste", ni trop, ni trop peu. Que ce soit au niveau de la catastrophe elle-même, qui est criante de réalisme (en tout cas beaucoup plus qu'un grand nombre de films "catastrophe".)

Quand à Naomi Watts et Ewan Mc Gregor, ils ne jouent pas leurs personnages, ils sont leurs personnages.

Je pense que c'est en partie pour cela que l'on se sent tellement impliqué : on s'inquiète pour eux, on s'inquiète avec eux et on espère avec eux une issue heureuse...

Mais on n'oublie pas pour autant que des milliers de personnes ont péri dans cette catastrophe qui a marqué à jamais notre histoire contemporaine.

A suivre... 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 15:46

Réalisé par Damian Lee

Casting

Forest Whitaker, Andy Garcia, Kevin Durand, Kim Coates, Deborah Kara Unger, Eva Longoria, Steven Bauer, Devon Bostick, Al Sapienza, Julio Oscar Mechoso, Lara Daans, Peter DaCunha, Claudette Lali, Drew Davis (III), Arcadia Kendal

Synopsis

Jack Begosian est un espion de la CIA à la retraite devenu animateur radio. Il est un jour engagé par une femme pour enquêter sur l’implication des États-Unis dans le massacre d’un village en Amérique du Sud. Jack décide de se rendre là-bas pour découvrir la vérité. Cependant, il ne tarde pas à se rendre compte qu’il a mis les pieds dans un véritable champ de mines politique.

Avis personnel

Lorsque j'ai vu la bande annonce de ce film, je me suis dit : "Andy Garcia, Forest Whitaker.... ça ne doit pas être mal !".

Et bien, je ne me suis pas trompée ! Ca ne pétarade pas toutes les 30 secondes, parce que lorsqu'un film est bon, il n'y a pas besoin de pérarade toutes les 30 secondes pour conserver le téléspectateur !

Il faut attendre la fin du film (et ne comptez pas sur moi pour vous la dévoiler...) pour savoir qui va triompher : la vérité ou une firme multinationale en pleine négociation de nouveaux contrats avec l'Afrique du Sud...

Repost 0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 10:26

On savait que la malbouffe contribue à l'obésité...

... grâce à cette publicité, on sait désormais que ça rend également bête !

Il a beau courir autant qu'il veut (et qu'il peut), cela brûlera peut-être les calories de la malbouffe (ce qui est déjà une bonne chose en soi), mais dans sa "roue à Hamster carrée", il ne risque pas d'avancer d'un milimètre, ce brave Happy Meal !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 11:30

En fait, ce n'est pas réellement un adieu puisqu'il suffit de pas grand chose pour le revoir sur petit écran !

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8f/Falk-Columbo.jpg/200px-Falk-Columbo.jpg

18 saisons, 69 épisodes... vus, revus et re-re-vus et pourtant, ils sont toujours autant appréciables et appréciés.

Qu'est-ce qui fait le charme de cette série (à prendre au second degré, bien sûr !) :
* Le sex-appeal du Lieutenant ?
* Son bolide rutilant ?
* Le suspense insoutenable qui nous tient en haleine jusqu'à la fin de l'épisode pour découvrir comment la victime est décédée, qui est le meurtrier et pourquoi le meurtre a été commis ?
* Son chien ?
* Sa mystérieuse (et invisible) femme ?

Plus sérieusement, comment une telle série peut-elle avoir du succès ?
On sait qui est le meurtrier, comment il s'y prend, pourquoi il tue... dès les 5 premières minutes.
Le Lieutenant se fringue comme un clodo (et n'a qu'un seul imperméable, le pauvre !) et une épave sur roulette lui serre de voiture avec un basset (sans nom) comme alarme ! lol ! 
Ce pauvre chien (dit "Le chien") est d'ailleurs tellement névrosé que ce cher Lieutenant est même obligé de l'emmener consulter un vétérinaire pour essayer de comprendre son agressivité... et oui, ça peut être hargneux ces petites bêtes ! 

En ce qui me concernen, j'aime voir comment le Lieutenant s'y prend pour manipuler ses suspects et les amener à faire le faux pas qui lui permettra de les arrêter.

Si vous souhaitez vous replonger dans les aventures de ce Lieutenant si particulier, je vous conseille les DVDs.... 

Je vous conseille également le film "Un cadavre au dessert" avec Peter Falk parodiant le Lieutenant Columbo sur une histoire quelque peu inspirée du concept des 10 petits nègres...
Ce sera également l'occasion de retrouver les grands (entre autre) Alec Guiness, David Niven, Peter Sellers...) 

Autre grande série de la même veine que j'appréciais beaucoup et dont l'héroïne est de la même génération que Peter Falk... je parle bien-sûr de Jessica Fletcher (Angela Lansbury) et de la série Arabesque.... (et du haut de ses 264 épisodes... y'a de quoi revoir !)

Diantre ! Fichtre ! J'en oubliais (presque) L'homme de fer et Perry Mason (nosthalgie, nosthalgie...) !

Repost 0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 10:41

 

Mais que viennent faire Simon Pegg & Josh Holloway dans ce film qui n'a pour seuls objectifs : mettre en valeur Tom Cruise et flatter son égo !

Jim (Phelps) ! Reviens !

 

Il parait que c'est la bande annonce d'un film prometteur....

Personnellement, je trouve surtout que cela promet d'être encore du "grand n'importe quoi" et que ce qui est "mission impossible" pour les films portant ce nom est de respecter la série éponyme...

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 11:51

Si vous aimiez les amis de Friends alors ce bêtisier est fait pour vous !

 

 

Etiez-vous fan de cette série ? Quel était votre personnage préféré ?

Repost 0
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 14:29
L'interprète de Sherlock Holmes a un don pour mettre les pieds dans le plat. Selon Robert Downey jr, le héros qu'il incarne était gay. Un discours qui ne plaît pas aux producteurs !

 


Invité du David Letterman Show, Robert Downey Jr , le héros du dernier film de Guy Ritchie , " Sherlock Holmes ", sur les écrans français le 3 février prochain, a jeté un pavé dans la mare.

Car lorsque le célèbre animateur lui demande quel est la relation que les deux héros, Sherlock Holmes et le Docteur Watson, entretiennent, au-delà de la lutte contre le crime, Robert répond du tac-au-tac : "Vous voulez dire qu'ils étaient homos ? C'est ce que vous dites ?"


Et selon l'acteur, la fiancée du Docteur Watson, interprété par Jude Law , serait une couverture pour cacher la relation qu'il existe entre les deux personnages masculins. Et il a même présenté une scène où Holmes se bat, et a demandé au public du show de décider si oui ou non, Sherlock était un "homosexuel viril" !


Mais ses blagues n'ont pas fait rire tout le monde : les producteurs du film ont accès tout le marketing du long-métrage sur l'idée de film d'action.


Selon un insider d'Hollywood qui a parlé au Telegraph, ils seraient même très mal à l'aise : "Robert ne s'arrête plus de parler de cette histoire comme de 'la plus célèbre histoire d'amitié homosexuelle de l'histoire' et rend les agents du studio très nerveux".


Oui, car tout est une question de marketing : "Ils ont ajouté que le film n'a pas été vendu comme un retour à "Brockback Moutain 2'", faisant ici référence au film qui dépeint l'histoire d'amour entre deux cowboys gays.


Malgré la nervosité de ses producteurs, Robert Downey jr ne peut plus s'arrêter, il aurait même décrit Holmes et Watson comme "deux hommes qui deviennent colocataires, se battent beaucoup et partagent un lit".

Et vous, vous en pensez quoi ?

Sources : Premiere.fr

Ce que j'en pense, c'est très simple.
Ce que j'aime chez Sherlock Holmes, ce sont (comme dirait un certain Hercule, Poirot de son nom) ses petites cellules grises. Ce qu'il fait de sa vie privée une fois les pages du livre refermés.... cela ne nous regarde pas (comme dirait un certain présentateur sportif...)

D'ailleurs, si les orientations sexuelles de Sherlock Holmes avaient été importantes, Sir Arthur Conan Doyle en aurait parlé clairement.

Je trouve que le Dr. Watson (dans les romans de Sir Arthur Conan Doyle), d'une part, s'énerve trop rapidement dès lors qu'une jeune femme est dans la détresse et ,d'autre part, n'a plus trop les idées claires lorsqu'il est présence d'une jolie dame....
pour ne pas être attiré par la gente féminine (ou comme dirait les gros machos par le sexe dit faible !)

Homosexuel, Hétérosexuel ou Bisexuel ? Le savoir n'enlèverait rien ou ne rajouterait rien aux intrigues que ce fin limier est capable de résoudre....

L'essentiel est que ce film sera à la hauteur des romans de Sir Arthur Conan Doyle !
Repost 0
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 21:24
Titre original : Murder by the Book
1ère diffusion aux Etats-Unis : 15 septembre 1971

Casting
Jack Cassidy (Ken Franklin), Martin Milner (Jim Ferris), Rosemary Forsyth Foch (Joanna Ferris), Barbara Colby (Lilly LaSanka), Lynnette Mettey (Gloria, Jr.), Bernie Kuby (Mike Tucker), Hoke Howell (Sergeant), Marcia Wallace (Woman)

Synopsis
Les deux auteurs de romans policiers à succès James Ferris et Ken Franklin font équipe depuis de longues années, mais un jour, Ferris décide d'écrire seul.
Franklin, malgré les apparences, accepte très mal cette séparation et décide de se venger en préparant un plan infaillible pour tuer Ferris.

Remarques
Ce premier épisode pose les règles immuables de la série : on sait dès les premières minutes qui est l'assassin, pourquoi il a tué et comment et pourtant.... on ne peut que rester scotcher jusqu'à la fin. Car l'intérêt de cette série n'est pas de découvrir le meurtrier mais d'essayer de trouver la faille qui ammènera le lieutenant Columbo à démasquer le coupable...

Une série qui n'a pas pris une ride malgré ses 38 ans... Bref... que du bonheur pour les amateurs de ce lieutenant... pas comme les autres !

Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 17:29

L'équipe des Experts de Las Vegas, anciennement menée par le flegmatique Gil Grissom (William Petersen), peut trembler.

La série la plus regardée du monde et qui compte déjà deux spin-off risque d'être bientôt dépassée...


Une autre série policière fait actuellement les beaux jours de TF1 : Esprits Criminels (Criminal Minds, en V.O.).

Même si Les Experts sont encore largement en tête des audiences mondiales (avec en moyenne 16 millions de télespectateurs par semaine aux Etats-Unis et autour de 9 millions en France avec des épisodes inédits), l'équipe de profilers du FBI grignote des parts de marché et réunit presque 15 millions de fans aux Etats-Unis (pour 7 millions en France, en moyenne).


Les agents Hotchner (Thomas Gibson), Rossi (Joe Mantegna), Morgan (le beau Shemar Moore), Reid (l'éclopé Matthew Gray Gubler), Prentiss (Paget Brewster), JJ (AJ Cook) et Garcia (la geekette Kirsten Vangsness) s'amusent à analyser le comportement des assassins, afin d'établir le profil du suspect à interpeller.


A notre tour, tentons d'expliquer le succès de cette série : pourquoi la série Esprits Criminels séduit-elle ? Peut-elle dépasser Les Experts ? Aidés des éléments fournis par le FBI... enfin, par Télé 7 jours, voici le profil de Criminal Minds.





Un contenu palpitant

Les personnages d'Esprits Criminels sont une brillante équipe de profilers chargée d'établir le profil psychologique des assassins. Grâce à l'expérience de Rossi (qui a remplacé Gideon), l'exigence de Hotchner (celui qui ne sourit jamais), l'intelligence du Dr Reid (le surdoué), l'organisation de JJ (la blonde), l'efficacité de Prentiss (la brunette), l'héroïsme de Morgan (le beau bodybuildé) et le talent inégalable de Garcia (la pro de l'informatique), les méchants sont décortiqués, analysés, piégés pour être enfermés.
Si
Les Experts ne s'appuient que sur la technique scientifique, ces profilers soudés misent sur la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), leurs connaissances du mécanisme du cerveau humain et des automatismes pour débusquer les vilains. Une science molle (c'est à dire non exacte, contrairement aux éléments mathématiques et scientifiques) qui les amène souvent à jouer au jeu du chat et de la souris avec l'assassin : entrer dans la tête du tueur... pour mieux le contrer.


Esprits Criminels : les Experts de la psychologie ?

Si cette série créée en 2005 (diffusée sur CBS aux Etats-Unis, sur TF1 en France) est en passe de devenir la nouvelle référence policière, force est de constater qu'elle regorge d'éléments semblables à son prédécesseur : Les Experts (ou CSI, en VO). Rien que le profil des personnages est un topos que l'on retrouve dans CSI.

Le leader expérimenté : Chez les Experts, ce rôle était bien sûr tenu par Grissom, puis maintenant par Langstone (interprété par Laurence Fishburne) ; dans Esprits Criminels, c'est David Rossi (et Gideon auparavant) qui joue le grand sage, enclin à partager son savoir.

L'élément comique : Dans Esprits Criminels, c'est évidemment Penelope Garcia la rigolote de service. Profil de 'geekette', code vestimentaire improbable et flirt léger avec le beau Morgan, Garcia est aussi divertissante qu'indispensable dans l'équipe. Bien que non-profiler, c'est elle qui s'occupe de la recherche d'informations en direct de son bureau. L'équivalent dans Les Experts serait le pétillant Greg Sanders. Anciennement technicien de laboratoire, il va sur le terrain pour devenir enfin un "expert". Toujours le mot pour rire, il flirtait (ou essayait de flirter) avec Sara Sidle. En vain...

Le beau gosse de service : Dans Criminal Minds, c'est incontestablement Morgan. Le beau métisse aux abdos de rêve, toujours prompt à sauver les victimes en détresse. Son homologue des Experts pourrait être Nick Stocks, le beau brun ambitieux.

Le responsable : Dans C.M, le responsable n'est pas Rossi, mais bien Hotchner. Pas vraiment profiler initialement, il s'investit néanmoins de plus en plus dans sa tâche et gère régulièrement les dépassements et excès de zèle de ses troupes... tout comme le Capitaine Brass dans les Experts.

L'élève studieux : C'est bien sûr le Dr Reid qui fait office de p'tit génie dans Esprits Criminels. Bachelier à 12 ans, il a une mémoire considérable et une culture générale encyclopédique, souvent très utile. Très studieux, il est toujours en quête d'un apprentissage... un peu comme Archie, le roi de l'informatique pour qui la technologie n'a aucun secret. Un geek ultra-talentueux.

Constatez donc que les stéréotypes des séries sont respectés. Mais la force de la série Esprits Criminels réside dans la réussite d'avoir été plus loin... au point de faire mieux que les Experts ?


Esprits Criminels... mieux que les Experts ?

En effet, des différences fondamentales sont à noter. Premier élément, Jeff Davis le créateur d'Esprits Criminels a su miser sur la personnalité des héros autant que sur l'intrigue, là où Anthony E. Zuiker (qui a créé CSI) a optimisé l'aspect scientifico-policier. En outre, et c'est peut-être là, la clé du succès grandissant de Criminal Minds, c'est que les héros sont faillibles. Contrairement aux Experts qui travaillent dans le domaine exact de la manipulation scientifique (ce qu'on appelle une science dure), les profilers jugent sur la psychologie. Un portrait établi par les profilers n'est jamais garanti et n'est qu'un point de départ : la base de l'enquête est donc sujette à controverse et peut-être remise en cause, car tout n'est fondé que la connaissance de l'être humain.

C'est probablement cette humanité qui séduit les télespectateurs qui ne voient ainsi plus des superflics résistants ayant raison sur tout : ces profilers se trompent parfois et peuvent émettre un jugement erroné. Comme nous tous. Si les télespectateurs apprécient la sensibilité dont ces profilers doivent faire preuve pour mener à bien leurs enquêtes, c'est aussi à cause d'une évolution de notre société. En cette période de crise, où la liberté est parfois opprimée et où la rigueur (voire le rigorisme) est de mise, il est rassurant de constater que les héros qui combattent le crime, sont avant tout des êtres humains, sensibles et capables de se tromper. Comme nous.


Nos profilers : bientôt dépassés ?

La précision extrême des Experts relative à leurs outils scientifiques séduit toujours... mais commence à s'émousser au profit d'une autre manière d'aborder le combat contre le mal, comme le font les profilers.

C'est ainsi que d'autres superflics voient le jour sur nos écrans, comme Charlie Crews de la série Life (aussi diffusée sur TF1). Ancien prisonnier (enfermé à tort), il mène ses investigations comme il gère sa vie : avec en tête l'expression Carpe Diem. Loin de la sévérité et du sérieux des Experts, Life accentue sur la vie privée de l'agent Crews, comme dans Esprits Criminels : une façon d'attirer la sympathie du public pour les héros et d'apporter la dose d'humanité nécessaire. L'identification aux personnages est alors possible, et est rassurante pour les télespectateurs. Un modus operandi que ne proposent pas les Experts.

Est-ce que cela signifie que la fin des Experts est imminente ? Loin de là. Les Experts de Las Vegas, de Miami et de Manhattan ont encore de joyeuses soirées avec cartons d'audience devant eux, assurément !


Et si, au lieu de les opposer, il était possible de les réunir ? Et pourquoi pas -soyons fous- un cross-over entre ces séries phares comme il a été fait entre FBI, Portés Disparus et Les Experts de Las Vegas ? Cela pourrait être un épisode spécial dans lequel Nick comparerait ses muscles avec ceux de Morgan et dans lequel les Experts apporteraient la touche scientifique à la série psychologique. Et réciproquement.

En voilà une bonne idée... On leur soumet l'idée et on en reparle très vite !

Sources : Purepeople

 

Entre Esprits Criminels et les Experts.... mon coeur balance !

 

Ce qui me plait dans

  • les Experts : Le beau Gil Grissom, sa romance avec Sara Sidle, Las Vegas, les enquêtes.
  • les Experts : Miami : principalement les histoires autour des protagonnistes.
  • les Experts : Manhattan : Le beau Mack Taylor, la romance entre Lindsay et Danny, les enquêtes, Manhattan.
  • Esprits Criminels : la diversification des lieux d'enquête, le profilage (l'aspect psychologique des enquêtes), la complémentarité des différents membres de l'équipe (J'ai un temps regretté le départ de l'agent Gideon, mais je dois reconnaître que l'agent Rossi s'en sort comme un chef !)

Et vous, quelles sont vos séries préférées ? Vos personnages préférés ?

Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 08:11

Renée Zellweger rempile pour un troisième Bridget Jones!


Renée Zellweger a cartonné dans les deux premiers volets des aventures de Bridget Jones. 


Renée Zellweger rempile pour un troisième Bridget Jones!


Selon Variety, l'actrice viendrait de signer pour retrouver l'attachante célibataire pour un troisième film! Une excellente nouvelle pour tous les fans de l'adaptation de l'oeuvre d'Helen Fielding.


En revanche, la comédie, qui dépeindra les tribulation de Bridget, 40 ans, essayant d'avoir son premier enfant, ne sera pas tout de suite sur les écrans. Le tournage devrait débuter fin 2010.


On s'impatiente!

Sources : jeanmarcmorandini.com

 

J'ai adoré les deux premiers films et j'ai hâte de découvrir la suite des aventures de Miss Jones.

 

Je dois avouer que j'ai un petit faible pour le séduisant Marc Darcy (alias Colin Firth)...

Repost 0