Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Home Sweet Home

  • : Housewife... but not desperate !
  • Housewife... but not desperate !
  • : Petites croix, cuisine, voyages, photographie, mon parcours pour devenir assistante maternelle, mon installation dans l'estuaire de la Gironde, mes premiers pas au crochet ... Vous trouverez tout cela, et bien plus encore, sur mon blog ! Bref, venez vite, il y a plein de choses à découvrir et pour tous les goûts !
  • Contact

Recherche

Related Posts with Thumbnails
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 13:01

Pour dégraisser et nettoyer un four sans produit chimique dangereux, utilisez le bicarbonate de soude !

Recette de Grand-mère

  1. Versez le bicarbonate de soude dans votre bol.
  2. Ajoutez-y l’eau.
  3. Mélangez afin d’obtenir une pâte.
  4. Appliquez la pâte obtenue sur les parois et les surfaces graisseuses de votre four.
  5. Laissez ce dégraissant naturel agir toute une nuit.
  6. Le lendemain, rincez et frottez avec une éponge mouillée.

Ingrédients

  • 6 c. à soupe de bicarbonate de soude
  • 2 c. à soupe d’eau

Equipements

  • Une éponge
  • Un bol
Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 15:19

En France, cela fait déjà dix ans que les pouvoirs publics nous incitent à manger davantage de fruits et légumes.
En effet, on a la preuve que les gros consommateurs de végétaux souffrent moins de maladie cardio-vasculaires et de certains cancers. Et même de certains troubles, comme la maladie d'Alzheimer.
Pourquoi ? Parce que ces aliments contiennent des antioxydants (vitamines C et E, bêta-carot-ne, polyphénols) qui freinent le vieillissement cellulaire et des fibres qui réduisent les taux de sucre et de graisse dans le sang. Ce sont aussi d'excellents coupe-faim naturels.

Je n'aime pas les légumes, je compense avec des fruits ?
En principe, il faut les deux. Manger 400 g de fruits, c'est possible. Toutefois, ne dépassez pas cette quantité. Sinon, vous avalez trop de fructose (sucre des fruits), dont l'excès se transforme en graisse. Sans oublier que les fruits sont plus caloriques que les légumes (50 kcal au lieu de 30 au 100 g).

Cuits, crus, en conserve, surgelés, c'est quoi le mieux ?
Une portion, c'est une portion, quel que soit le mode de cuisson ou de conservation.
Cela dit, la cuisson à la vapeur permet de préserver les nutriments hydrosolubles (minéraux, vitamines B et C).
OK Pour ceux  en conserve. Mais comme ils sont assez salés, alternez avec des frais ou surgelés. Achetez ceux dont la date limite d'utilisation est la plus éloignée et consommez-les rapidement pour mieux profiter de leurs vitamines.
Et si on les achète frais ? Il faut préférer les fruits et les légumes de saison, plus riches en micronutriments et meilleur marché.
Les légumes crus sont plus riches en vitamines C et B9. Toutefois, attention en cas d'estomac ou d'intestins sensibles : ils provoquent plus de ballonnements que les cuits.

Les légumes dans une pizza, ça marche aussi ?
Oui, si celle-ci est bien garnie. C'est d'ailleurs un bon truc pour faire manger des légumes aux enfants.
Vous pouvez la faire "maison", en achetant juste la pâte puis en la recouvrant généreusement de coulis de tomates et de toutes sortes de légumes : champignons, artichaut, courgette, poivron...

Un yaourt aux fruits, un jus ou une part de tarte : ça compte pour un fruit ?
Non pour le yaourt, car il ne contient pas plus de 10 g de fruits par pot. Certains yaourts paraissent très fruités parce qu'ils sont renforcés en arômes.
Oui pour le jus mais dans la limite d'un verre par jour. Car somme il ne contient plus de fibres, il ne cale pas. Et pressez-le ou achetez-le au rayon frais, sinon le jus ne renferme plus beaucoup de vitamines (la vitamine C surtout).
Oui pour la tarte en veillant à compter au minimum 80 g de fruits par personne. Evidemment, il y a les calories de la pâte et du sucre !

Les fruits secs peuvent-ils remplacer des produits frais ?
Oui, à raison d'une portion par jour.
S'ils conservent les minéraux et les fibres des fruits frais, ils perdent l'essentiel de leurs vitamines.
Gare à la quantité : ils sont concentrés en sucres (60 à 70 % au lieu de 12%).

La gourde de compote ou la cuillerée de confiture, c'est valable ?
Oui pour la compote. 1 gourde équivaut à 1 portion. Idéalement, préférez-la sans sucre ajoutés et alternez avec des fruits crus. Idem pour les fruits en boîtes, genre cocktail : choisissez-les au jus et non au sirop et égouttez-les.
Non pour la confiture, même riche en fruits. Elle en comporte rarement plus de 50% et le reste, ce n'est que du sucre. Puisqu'elle cuit et se conserve longtemps, elle a perdu ses vitamines.

J'achète mes soupes, c'est bien quand même ?
Oui, sauf pour les déshydratées en sachets, dont la proportion de légumes est parfois seulement de 10 à 15 %. En briques ou surgelées, optez pour les moins salées.

Et pour les enfants, je fais comment ?
Les portions de 80 g, c'est valable dès 7-8 ans.
Si les fruits sont déjà épluchés et découpés, il les mangent plus volontiers.
Et ils consomment plus facilement les légumes qu'ils ont contribué à préparer.
Alors, cuisinez en famille !

 

Sources : Femme Actuelle n°1386 du 18 au 24 avril 2011

Repost 0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 08:35

http://www.riviera-et-bar.fr/media/catalog/product/cache/1/image/265x/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/q/d/qd868a.jpg

 

Une rédactrice en chef et son adjointe, dingues de thé, des chefs de service "bi" (comprenez "thé" et "café") : quand a débarqué au bureau la théière électrique Riviera & Bar (QD 868 A), on s'est toutes précipitées pour la tester en vrai.

Alors qu'Isabelle lisait la notice et que Sophie faisait humer son thé rouge, la discussion s'est tout de suite animée : "Elle coûte 300€. Vous ne trouvez pas ça trop cher ?" "Vous ne la trouvez pas un peu trop mastoc ?"
Sans se laisser perturber, Isabelle a préparé le thé... et fait l'article de la théière. "Tu peux selectionner ta température d'infusion et choisir ton type de thé préféré : vert, noir, fumé..."
Sophie a pesté : "Il n'y a pas d'option thé rouge !".
Va pour le thé noir et pour 4 minutes de spectacle.
L'eau se met petit à petit à frémir, l'infusette descend toute seule et se relève dès que c'est prêt : il n'y a aucun risque que ce soit trop infusé et amer.
Sur son socle, la théière reste bien au chaud tout l'après-midi : on goûte, on se ressert et on vote pour !

Sources : Cuisine Actuelle n°244 d'avril 2011

 

J'en ai rêvé, Riviera & Bar l'a faite !

Si vous ne savez pas quoi me faire comme cadeau... ne cherchez plus !

 

.... On peut toujours rêver le temps de rédiger un p'tit article...

Repost 0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 13:59
Selon une étude britannique, des chercheurs de l'University college de Londres ont également établi que consommer une grande quantité de légumes frais, de fruits et de poissons pouvait prévenir l'apparition dun état dépressif.

L'étude a montré quun groupe ayant consommé de la nourriture dite naturelle présentait 26 % moins de risque de sombrer dans la dépression que ceux ayant eu une alimentation principalement industrielle.


Ces derniers étaient exposés à un risque 58 % supérieur de développer une dépression.


Selon les résultats de cette recherche publiés dans le British journal of psychiatry, ce phénomène peut sexpliquer par la grande quantité dantioxydants contenus dans les fruits et les légumes qui pourrait avoir un effet protecteur.


De plus, le niveau élevé dacides gras polyinsaturés, qui stimulent lactivité cérébrale, contenu dans le poisson pourrait également jouer un rôle de prévention de la dépression.

Sources : TopSante.com

C'est malheureusement un cercle vicieux car lorsque l'on déprime on est plus enclin à se "jeter" sur la malbouffe que sur les produits sains...

Repost 0
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 14:33
"La cuisine familiale est riche de souvenirs et d'affection" - Françoise Bernard

Pendant vingt-cinq ans, elle a répondu aux 20 millions de femmes qui ont appris à cuisiner avec ses livres.
Chargée après la guerre de redorer le blason de la margarine, cette auteur culinaire a finalement gardé le pseudonyme qu'elle s'était alors choisi.
Elle a tissé un lien privilégié autour de la cuisine familale : "Celle riche de souvenirs et d'affectio; celle qu'on sublime au fil du temps. La tarte aux pommes de ma mère reste la meilleure que je n'ai jamais mangée", reconnaît-elle.

En répondant à plus de 80 000 consommatrices par an lorsque vous étiez chez Astra, pensez-vous avoir aidé les femmes à sortir du rôle de ménagère ?
Probablement dans leur façon de cuisiner au quotidien.
Je les ai aidées comme des soeurs à faire ce qu'elles n'avaient pu apprendre avec leur mère.
Au sortir de la guerre, il y avait peu de produits alimentaires.
Ces jeunes femmes qui étaient ignorantes voulaient cuisiner pour retrouver le plaisir de manger, de recevoir, à l'exemple de leur mère et de leur grand-mère.

L'anthologie que vous publiez est-elle un message à l'égard des jeunes générations ?
Mon message est simple : je vous en supplie, faites encore un peu de cuisine pour vos enfants, vos conjoints, vos amis !
Surtout avec les conditions incomparables que sont les nôtres.
Chaque saison apporte son lot de légumes, fruits, viandes, poissons qui ne demandent pas de préparations compliquées.
Sans oublier les appareils et ustensiles qui font gagner du temps.
Quoi de meilleur qu'une soupe maison, même avec des légumes surgelés !

N'y a-t-il pas un fossé entre la cuisine valorisée dans vos livres et celle plus ouverte sur le monde, plus métissée ?
Non, je donne les bases de la cuisine. A partir de là, on peut introduire des épices, des aromates...
Dans la blanquette de veau, par exemple, on peut remplacer la crème fraîche par du lait de coco.
Cette évolution, on la trouve dans la cuisine gastronomique qui valorise topinambours, crosnes, panais... Ces légumes tant détestés pendant la guerre.

1953 : Andrée Jonquoy prend le pseudo de Françoise Bernard.
1956 : Signe le 1er guide recettes des Cocotte-Minute Seb.
1966 : Publie les Recettes faciles (Hachette), vendu à 1,5 millions d'exemplaires.


Sources : Pleine Vie n°275 - Mai 2009

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 13:00
On ne mâche jamais assez! 

Le régime mastication a du bon

C'est sous un angle particulier que le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste attaché à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière, aborde la question du poids. Dans son livre, Le régime mastication*, il réhabilite une idée lancée en 1903 par un certain M. Fletcher, qui recommandait de mâcher la nourriture autant de fois que nous avions de dents. En mastiquant, il est possible de perdre du poids ou tout au moins de maintenir son équilibre pondéral. Plutôt que de se focaliser sur le nombre de calories avalées, le Dr Cocaul classe les ingrédients qui composent notre assiette en fonction de leur index masticatoire.

"Le degré de texture, de viscosité, de granulométrie des aliments influence notre mastication, donc notre digestion et donc l'absorption des nutriments" explique le nutritionniste.


On peut maigrir en mastiquant

Ou, à l'inverse, manger mou fait grossir. A calories égales, les aliments mous nous font prendre du poids car, en zappant totalement l'obligation de mastication, ils ne permettent pas au cerveau de recevoir des messages de rassasiement. La satiété obtenue après un repas composé d'aliments mous n'étant pas optimale, nous sommes incitées à grignoter tout au long de la journée. Il s'en suit après chaque repas des pics d'insuline récurrents qui conduisent à stocker des graisses.

"Un repas doit être pris lentement, les aliments doivent être mâchés longuement. Manger lentement laisse le temps au corps et au cerveau de se mettre d'accord. Le cerveau doit être instruit : mastiquer équivaut pour lui à un repas consistant. Au bout de 20 mn de mastication, il a libéré assez d'histamine pour envoyer un ordre de satiété. Au bout de 25 mn vous ne devriez plus avoir faim" explique le Dr Cocaul dans son ouvrage.


Des aliments à index masticatoire élevé

Ce sont des chercheurs japonais qui se sont penchés sur l'index masticatoire des aliments. En évaluant, la dureté, la texture, la granulométrie des aliments et l'activité musculaire masticatoire, ils ont classé les aliments en leur accordant un index masticatoire faible (la banane, le kiwi, le tofu, les corn-flakes, les pommes-de-terre...), un index masticatoire moyen (les carottes cuites, la pomme, le poisson gras, le riz blanc...) ou un index masticatoire élevé : ceux vers lesquels votre choix devrait se porter si vous souhaitez perdre du poids grâce à la mastication.
Parmi ceux-ci on trouve :Porc, Poulet, Boeuf, Moules, Calamar, Crevette, Chou cru, Radis, Aubergine, Brocolis, Spaghetti

5 conseils pour bien mastiquer

* Au moins 2 crudités par jour : si possible en début de repas car les légumes crus obligent à mâcher longtemps, accélèrent le rassasiement et évitent de se jeter sur le dessert ou le pain en fin de repas.

* Choisissez vos céréales : un pain multicéréales à base de farine complète, levé au levain avec une croûte bien dorée a un index masticatoire deux fois plus élevé qu'une simple baguette. Les céréales du petit déjeuner les plus riches en fibre et donc à index masticatoire intéressant sont les flocons d'avoine.

* Réhabilitez les légumineuses : cuites à minima, elles ont un index masticatoire élevé. La satiété sera atteinte plus rapidement et durera plus longtemps.

* Mâchez complètement avant d'avaler. Le fait de mâcher permet de transformer la nourriture en particules élémentaires qui seront prises dans la salive, ce qui entame le processus de digestion.

* Ne faites rien d'autre en mangeant : on mange en effet plus vite en mâchant moins bien dès que notre cerveau est accaparé par une autre activité.


A lire : Le régime mastication, Dr Arnaud Cocaul, Thierry Souccar éditions



Sources : Top Santé

Evidemment, il vaut mieux éviter le beurre avec les radis et crème frâiche et lardons avec les spaghettis...
Repost 0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 17:09

Si vous ne pouvez pas vous passer d'un hamburger, choississez alors ce nouveau qui dans la gamme de la marque affiche une faible teneur en matière grasse (4%), une belle proportion de protéines (75 grammes pour le sandwich) mais aussi 67 grammes de lipides, 275 grammes de glucides et 5 grammes de sel pour un sandwich d'environ 200 grammes.

Mc Do lance son sandwich allégé 

Il n'en reste pas moins toujours plus calorique qu'un sandwich artisanal de boulangerie qui propose des offres plus variées et souvent plus complètes en légumes. De plus, il ne faut pas négliger l'apport calorique des frites et de la boisson que vous allez associer à votre sandwich!

Sources : Top Santé

Je dirai plutôt que si vous ne pouvez pas vous passer d'un hamburger, le mieux est de le faire vous même !

Vous pouvez ainsi le composer à l'aide de produits de qualités...

Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 12:41

Les produits allégés en matières grasses peuvent aider à modifier un mauvais comportement alimentaire. Ils doivent cependant être utilisés avec discernement.


Qu'est-ce qu'un produit allégé en matières grasses ?

  • La dénomination "allégé" répond à une réglementation stricte : elle est réservée à une "denrée destinée à une alimentation courante", "sans indication relative au régime ou l'amaigrissement" sur l'emballage (avis du Conseil national de la consommation). L'allègement est calculé par rapport à un produit de référence et la mention "allégé en matière grasse" doit figurer avec la proportion de l'allègement : par exemple teneur en MG inférieure de 25%.
  • Les produits portant l'appellation "léger" ou "basses calories" sont des produits qui ne répondent pas aux critères de la réglementation.

Quels produits sont allégés en MG ?

  • Le marché offre une multitude de produits allégés en matières grasses : beurres et margarines, crème fraîches, fromages, yaourts et fromages blancs, mayonnaises, vinaigrettes, charcuteries, chips, ainsi que de nombreux plats cuisinés et desserts.
  • Il existe différents procédés pour alléger un produit en matières grasses :
    • Utilisation de lait écrémé à la place du lait entier (yaourt ou fromage à 0% de MG).
    • Remplacement d'une partie du gras par des amidons, des fibres ou des protéines végétales... (plats cuisinés, yaourts, beurre, mayonnaise, desserts etc...).
    • Ajout d'eau (margarine et beurre) ou d'air (crème glacée, mousse).
  • L'allègement se traduit par une détérioration des qualités sensorielles et gustatives du produit.

A qui s'adressent les produits allégés en MG ?

  • Les personnes ayant du diabète, du cholestérol ou étant en surpoids peuvent utiliser ces produits.
  • En revanche, leur utilisation chez l'enfant ou l'adolescent ne doit rester qu'exceptionnelle.

Comment les utiliser ?

  • Lire l'étiquette du produit pour en connaître toute sa composition.
  • Leur consommation doit toujours se faire dans le cadre d'une alimentation saine et variée, c'est à dire riche en fruits, légumes, légumineuses, céréales... et pauvre en sucres rapides et graisses saturées.
  • Inclure le produit allégé dans la ration de la journée car, même allégé, cet aliment apporte toujours des calories.
  • Ne pas consommer deux fois plus d'un produit sous prétexte qu'il est allégé en matières grasses.
  • Attention : les produits naturellement riches en matières grasses le restent même allégés (par exemple, les chips).
  • Les produits allégés ne peuvent en aucun cas dispenser d'une activité physique régulière.

Attention

  • Certains produits contenant moins de graisses peuvent contenir plus de sucres, et un produit allégé en matières grasses peut être plus calorique qu'un même produit non allégé. D'où l'importance de lire les étiquettes.
  • A noter : la mention sur l'emballage de la valeur calorique globale de l'aliment allégé et celle de l'aliment courant correspondant n'est pas obligatoire.

Sources : Info Santé : Les conseils de votre pharmacien . Mai 2009 

Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 15:50

Etats-Unis - I-diététique rapporte le résultat d'une étude menée par des chercheurs de l'université du Tennessee sur l'impact de la consommation de produits laitiers pendant et après un régime.

Trois produits laitiers par jour pour garder la ligne

 

Si des recherches ont déjà démontré les bienfaits du calcium sur le poids, les chercheurs ont voulu comprendre son influence pendant et après un régime.
L'étude a porté sur près de 340 personnes âgées de 32 à 46 ans, toutes au-delà du surpoids avec un IMC compris entre 31 et 38.
Deux groupes ont été constitués, en fonction de leur consommation de produits laitiers. Résultat : tout en ayant un apport énergétique élevé, les grands consommateurs de produits laitiers ont obtenu la même perte de poids que ceux en consommant peu.
Mieux : ils ont davantage conforté cette perte en phase de stabilisation.Les chercheurs concluent de ces observations que la consommation de trois produits laitiers par jour permet de perdre autant de poids qu'un régime n'en incluant qu'un seul.
Un régime riche en laitages permettrait également de mieux stabiliser cette perte de poids lors du retour à une alimentation normale.
La phase de stabilisation est d'autant plus difficile à passer que le retour des anciennes habitudes alimentaires et la propension de l'organisme à stocker de nouveau des calories alors qu'il en recevait moins tendent à faire reprendre le poids perdu.

Sources : maxisciences

Repost 0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 09:16

Il faut consommer cinq fruits et légumes par jour pour être en bonne santé. Oui, mais comment arriver chaque jour à remplir ce contrat bien-être et santé ?

sommaire :

Les portions : comment ça marche ?


Par 5 fruits et légumes par jour, il faut comprendre 5 portions (3 légumes, 2 fruits…) consommées.
Une portion représente 80 à 100 grammes, soit la taille d'un poing ou deux cuillères à soupe pleines mais aussi :

1 pomme, 2 abricots, 1 tranche de melon, 1 coupe de salade de fruits, 1 part de compote (sans sucre), 1 banane, 5-6 fraises, 1 orange, 1 tomate, 6 tomates cerise, 1 part de salade, 2 cuillères à soupe d'épinards, 1 grosse carotte, 1 poignée d'haricots verts.

Attention !
Un verre de jus de fruits mélangés compte pour une portion comme la soupe.
Un yaourt aux fruits ne compte pas.

8 astuces pour manger 5 fruits et légumes


- Ajoutez au petit-déjeuner un fruit ou un verre de jus de fruits pressé.

- A l'apéro, remplacez les chips et cacahuètes par des crudités croquantes accompagnées d'une sauce fromage blanc ciboulette.

- Pensez aux mélanges tout prêts qui nécessitent peu de préparation, aux soupes en brique, aux soupes froides d'été surgelées (gaspacho).

- A chaque fois que vous cuisinez des pâtes ou du riz pensez à y ajouter des tomates, des champignons, des aubergines, des courgettes, des poivrons et tous les légumes que vous aimez.

- Si les légumes nature ne plaisent pas, préparez-les en gratins, en flan ou en tartes ou pensez à les aromatiser. Pensez à jouer sur la couleur et proposez des menus à thèmes : par exemple, le menu orange (carottes râpées, purée de potiron, melon…).

- Ne pas hésitez à croquer une à deux pommes dans la journée, picorez une poignée de cerises…

- Préférez la salade de fruits en dessert et pour varier les plaisirs pensez à "customiser" vos fruits. Mais ne vous lâchez pas sur le sucre. Le sucre naturel des fruits (s'ils sont bien choisis) suffit. Une poire nappée de chocolat, compotes et tartes et le tour est joué.

- Pour un repas sur le pouce, composez votre salade mélangée ou choisissez un sandwich crudités plutôt que jambon-fromage.

Vous avez intégré les 5 fruits et légumes par jour à votre alimentation, n'oubliez pas de boire de l'eau, de manger des produits laitiers et des protéines et de limiter l'apport en sel, sucre et matières grasses…

Sources : Top Santé

 

Salades et fruits ne peuvent être qu'agréables en ces temps printaniers et estivaux.

Repost 0