Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Home Sweet Home

  • : Housewife... but not desperate !
  • Housewife... but not desperate !
  • : Petites croix, cuisine, voyages, photographie, mon parcours pour devenir assistante maternelle, mon installation dans l'estuaire de la Gironde, mes premiers pas au crochet ... Vous trouverez tout cela, et bien plus encore, sur mon blog ! Bref, venez vite, il y a plein de choses à découvrir et pour tous les goûts !
  • Contact

Recherche

Related Posts with Thumbnails
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 10:58

Nicolas Hulot prône une taxe carbone de 20 euros pour commencer


Nicolas Hulot, dont la Fondation a porté la contribution climat énergie depuis le Grenelle de l'Environnement, prône un montant de 20 euros comme point de départ pour la future taxe carbone.


Alors qu'une commission d'experts présidée par Michel Rocard préconisait 32 euros par tonne de CO2, le Premier ministre François Fillon a évoqué la semaine dernière un prix de départ de 14 euros la tonne, ce qui se traduirait par une hausse d'un peu plus de trois centimes du prix du litre d'essence.


"Si on considère que le but c'est de changer les comportements et que le signal prix est un bon levier, alors il faut un niveau de départ plus élevé, à 20 euros au moins", explique Nicolas Hulot dans un entretien publié lundi par le journal Libération.


"Mais s'il n'y a pas de progressivité, ça ne sert à rien", souligne le militant écologiste. "Il faut s'engager pour 50 à 55 euros en 2020, 100 en 2030. Et on n'échappera pas à réguler aussi l'électricité."

Il suggère aussi que le principe de la contribution climat énergie (CCE) et de sa progressivité soit acté dans la loi de finances 2010, qui sera présentée courant septembre, mais demande qu'on se donne "deux mois supplémentaires pour organiser un débat constructif entre la gauche et la droite sur l'affectation des ressources, l'équité de la taxe."


Ces mesures précises seraient ensuite inscrites dans un projet de loi de finances rectificatif.

Interrogé sur les critiques de Ségolène Royal, l'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007 qui a dénoncé un impôt injuste et inefficace, Nicolas Hulot déplore une "présentation étriquée et simpliste des choses" et demande qu'il n'y ait pas de polémiques.


"Fustiger la CCE dans son principe, après l'avoir soutenue, ce n'est pas très responsable", juge-t-il.


"Le contexte politique a sans doute pesé, notamment à gauche (mais) c'est trop grave, ne faisons pas de démagogie. C'est contraire à l'esprit du Pacte écologique que tous avaient signé", dit-il en faisant référence au manifeste qu'il a porté pendant la campagne de 2007.


Nicolas Hulot, qui juge "très significatif" le succès du mouvement Europe Ecologie aux élections européennes de juin, ne se prononce pas sur une éventuelle candidature à l'élection présidentielle de 2012, assurant que son horizon "se limite à la conférence climatique de Copenhague, en décembre."

Sources : Reuters

 

Personnellement, je trouve cette taxe supplémentaire honteuse.

 

Ce n'est pas en tirant encore plus les ménages à revenus moyens vers le bas que l'on va faire de l'écologie.... bien au contraire !

 

Monsieur Hulot a peut-être les moyens de s'acheter une voiture "verte", mais c'est loin d'être le cas de tous les français et cela sera encore moins le cas une fois que l'on aura encore ponctionné leur porte-monnaie.

 

Avant de mettre en place une taxe pour les pollueurs, cela serait bien de travailler pour proposer des solutions pour permettre aux gens soit de rouler "vert", soit de ne pas utiliser leur voiture.

 

Les transports en commun ne sont déjà pas au top dans certains secteurs des grandes villes ou à certaines tranches horaires. En campagne, ils sont totalement inexistants.

Comment faire pour ne pas utiliser la voiture si horaires de travail ne coïncident pas avec les horaires des transports en commun ou si on habite ou travaille dans une zone très peu desservie ?

 

Lorsque j'habitais à Lyon, à une époque, j'habitais en centre ville, je travaillais sur St Priest et après le boulot, quelques soirs par semaine, j'assistais à des cours du soir sur Ecully.

Les jours où j'avais cours, je n'avais pas d'autres choix que de prendre la voiture car ...

* trop galère pour faire St Priest-Ecully en transport en commun (Bus + Métro + Bus) avec pour chacun des bus un passage toutes les 20 minutes.

* encore plus galère le soir pour faire Ecully-Centre ville avec un bus toutes les 40 minutes. Les cours se terminaient à 21h15. Il y avait un bus qui passait à .... 21h10 et le suivant à 21h50 ! En ce qui me concerne, je quittais mon domicile à 7h00 le matin. En voiture, j'étais de retour à 21h40 alors qu'en transports en commun, mon heure de retour aurait été ... 22h40 (au minimum)...Si les TCL avaient accepté de décaler leurs horaires de sortes à ce qu'un bus passe à 21h25, d'une part, leur bus n'aurait pas fait le trajet à vide, mais en plus, cela aurait été bénéfique pour la planète !

 

Lorsque l'usager a le choix entre la voiture et .... la voiture, et bien malgré une taxe supplémentaire, il continuera à choisir... la voiture !

 

Mon mari habite désormais à une vingtaine de km de son lieu de travail. Le seul moyen qu'il a pour aller au travail est... la voiture.

De plus, comme il a des horaires très flexibles dépendants des problèmes qu'il peut avoir à régler, de la durée des réunions, des impondérables.... le co-voiturage est inenvisageable.

La taxe carbone permettra juste de réduire nos revenus, donc notre pouvoir d'achat. Mais mon mari continuera à prendre sa voiture pour aller travailler tout simplement parce qu'il n'a pas d'autres choix !

 

L'équité des taxes, on la connait déjà. Comme d'habitude, les ménages à revenus modestes seront exonérés (ou remboursés) et le pouvoir d'achat des ménages à revenus moyens se rapprochera encore plus du pouvoir d'achat des ménages à revenus modestes.

 

Si au bout du compte, c'est pour ne pas vivre mieux, autant se contenter d'un travail nécessitant aucune qualification, n'imposant aucune contrainte et ne donnant aucune responsabilité...

 

Petit rajout

Lorsque les communes n'ont pas les moyens de remplacer tous les véhicules communaux par des véhicules dits "verts".

Comment financeront-elles l'augmentation de leurs frais de fonctionnement liés à cette taxe ? Si ce n'est pas le biais d'une augmentation des impôts locaux ?

 

Bref, "deuxième effet kiss kool" pour le porte-monnaie des ménages moyens....

Partager cet article

Repost 0
Published by Régine - dans Pouvoir d'achat !
commenter cet article

commentaires

carmen 07/09/2009 14:11

c'est facile de mettre des taxes, ce sont toujours les mêmes qui en font les frais...c'est à dire nous!!! on pourrait en parler des heures, bref effectivement c'est notre porte monaie qui se vide...gros bisous

Régine 09/09/2009 18:07


Ce qui est surtout triste, c'est que cela n'apporte pas de solutions et lorsque l'on n'a que la voiture pour se déplacer, on continuera à utiliser la voiture !

Bisous