Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Home Sweet Home

  • : Housewife... but not desperate !
  • Housewife... but not desperate !
  • : Petites croix, cuisine, voyages, photographie, mon parcours pour devenir assistante maternelle, mon installation dans l'estuaire de la Gironde, mes premiers pas au crochet ... Vous trouverez tout cela, et bien plus encore, sur mon blog ! Bref, venez vite, il y a plein de choses à découvrir et pour tous les goûts !
  • Contact

Recherche

Related Posts with Thumbnails
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 11:47
Germes, pesticides, moisissures...
On entend tout et son contraire sur les règles à observer quand on prépare les aliments.
Du coup, on ne sait plus où on en est !
Le Dr. Frédéric Saldmann nous aide à faire le point sur ces affirmations.

  1. Il ne faut manger de "brûlé". Vrai.
    Qu'il s'agisse des parties noircies d'une viande, d'un poisson grillé au barbecue, d'une tarte, d'une pizza ou d'un gâteau, ces zones brûlées sont cancérigènes car riches en substances voisines des goudrons.
    "Si vous mangez 3 centimètres de croûte brûlée, c'est comme si vous aviez fumé dix paquets de cigarettes !" alerte le Dr. Frédéric Saldmann.
    Côté barbecue, un conseil : placez les aliments à 10 centimètres des braises, ne les cuisez jamais au contact de flammes, ne les faites pas griller juste après avoir ajouté du charbon de bois... vous réduirez ainsi considérablement les substances cancérigènes.
  2. Laver les fruits, c'est bien, les peler, c'est mieux. Vrai.
    Les fruits (excepté bio) sont pulvérisés aux pesticides et le rinçage n'élimine pas tout.
    "Quand on sait qu'une pomme peut recevoir jusqu'à vingt traitements, on comprend l'intérêt de ne pas manger la peau. En pelant un fruit, vous diminuez par dix la quantité d pesticides ingérés. En outre, les produits venant des quatre coins du monde peuvent être recouverts de parasites capables de coloniser le tube digestif. Pour ceux qui ne se pèlent pas, plongez-les au moins deu fois de suite dans l'eau, explique le Dr. Saldmann. Pour que l'épluchage ne vous prive d'une grande des vitamines, faites des épluchures très fines."
  3. Avec les agrumes, pas de souci de pesticides ! Faux.
    En effet, en les coupant, vous pouvez contaminer la chair.
    En outre, quand vous préparez une orange, un citron ou un pamplemousse pressé, il est préférable de le faire à la main. Car la pression mécanique excercée par le presse-agrumes électrique provoque un passage des pesticides de la périphérie du fruit vers le centre. Autrement dit, ces produits chimiques se retrouvent dans votre verre.
  4. Attention au zeste de citron dans le thé ou les sodas. Vrai.
    Les citrons, comme les pommes, sont abonamment traités.
    Or la rondelle, une fois plongée dans la boisson, peut diffuser ces produits chimiques que vous boirez ensuite. Certes, la quantité est faible, mais si c'est de façon répétée...
  5. Les tâches brunes sur la peau des pommes sont sans danger. Faux.
    Ces tâches cachent des moisissures dont certaines sécrètent une toxine qui est un cancérigène bien identifié.
    Et pour une fois, les pommes issues de l'agriculture biologique y sont plus exposées, parce que non traitées avec des fongicides.
    Il existe cependant une parade simple : ôtez soigneusement ces tavelures avec un couteau et vous n'aurez plus rien à craindre.
  6. Si on aime la viande saignante ou crue, mieux vaut la congeler avant de la consommer. Vrai.
    Sinon, vous courez le risque d'être contaminé par le ténia, appelé aussi ver solitaire.
    On estime que, en France, 3% des bovins sont touchés par cette maladie. Or seules la cuisson à point ou la congélation durant dix jours au minimum permettent d'éliminer le ver en question.
  7. Certains légumes doivent être consommés le jour même. Vrai.
    En effet, certainx végétaux sont très périssables ou générateurs de substances toxiques au fil des heures.
    C'est le cas des épinards et des champignons.
    Les artichauts, eux, doivent être dégustés dans les vingt-quatre heures.
  8. A condition d'être vite mis au frais, tous les restes peuvent être conservés. Faux.
    Parmi les exceptions à retenir, la mayonnaise maison : elle doit être immédiatement utilisée, sinon direction la poubelle car elle devient très vite un bouillon de culture.
    Idem pour les carottes râpées : quand on les râpe, on multiplie par cent la surface exposée à l'air, ce qui favorise le développement de germes. De plus, avec leur 10% de sucres, les carottes constituent un excellent milieu de culture pour les bactéries.
    D'une manière générale, les crudités râpées ne doivent pas être conservées, y compris s'il s'agit de produits industriels dont l'emballage a été ouvert.
    Quand au steak haché, il doit être consommé tout de suite après l'achat car, là encore, le hachage augmente les risques de contamination mictrobienne.
  9. Le réfrigérateur doit être nettoyé une fois par mois. Faux.
    Il faut effectuer cette corvée au moins toutes les deux semaines, avec de l'eau javellisée...
    En effet, le froid ne tue pas les germes, il se contente de ralentir ou de stopper leur multiplication.
    Dans la mesure où ces derniers peuvent voyager, lors des mouvements d'air à l'ouverture de la porte par exemple, il suffit d'une volaille porteuse de bactéries pour contaminer la totalité d'un régrigérateur.
  10. Il faut emballer les aliments avant de les mettre au frais. Vrai.
    Avec le nettoyage du réfrigérateur, c'est le moyen le plus sûr pour éviter toute contamination microbienne.
    Les aliments doivent être mis dans des récipients hermétiques ou enveloppés de film plastique et les aliments crus (jamais posés à même les étagères) séparés des cuits.
    Pensez à ranger chaque provision au bon étage.
    Enfin, ne remplissez pas votre réfrigérateur, sinon l'air froid circule mal, et n'y mettez pas d'aliments encore chauds, sous peine de réchauffer l'atmosphère et d'accélérer ainsi la croissance microbienne.
  11. Les torchons deviennent vite des nids à microbes. Vrai.
    Humides, ils constituent un support idéal pour la multiplication des germes.
    Il faut donc les changer très souvent.
    De plus, veillez à ne pas utiliser le même pour la vaisselle, les mains et les légumes. Pour ces derniers, préférez du papier absorbant.
    Autres grands nids à microbes : les éponges, là encore du fait de l'heur humidité. Réservez-en une pour chaque usage, désinfectez-la à l'eau javellisée et changez-la régulièrement.
    Idem pour les ustensiles en bois, surtout les planches : les bactéries s'incrustent dans leurs entailles et le bois, qui garde l'humidité, est propice à leur prolifération.
    Enfin, la poubelle doit être nettoyée au moins une fois par semaine à l'eau de Javel, sinon elle est une source d'émission microbienne à proximité des aliments.
Sources : version femina - Marie Robin

Partager cet article

Repost 0
Published by Régine - dans Santé - Beauté
commenter cet article

commentaires

Vanessabzh29 12/07/2009 16:41

merci pour tous ces conseils bien utiles au quotidien bisous bonne fin de journée et bonne semaine

Régine 14/08/2009 20:00


C'est l'un des avantages des démangements : faire le tri et mettre en ligne les infos utiles à garder sous la main !

Bisous

Bonne fin de semaine