Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Home Sweet Home

  • : Housewife... but not desperate !
  • Housewife... but not desperate !
  • : Petites croix, cuisine, voyages, photographie, mon parcours pour devenir assistante maternelle, mon installation dans l'estuaire de la Gironde, mes premiers pas au crochet ... Vous trouverez tout cela, et bien plus encore, sur mon blog ! Bref, venez vite, il y a plein de choses à découvrir et pour tous les goûts !
  • Contact

Recherche

Related Posts with Thumbnails
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 13:48

Dans un communiqué, l'Afssaps avertit qu'à partir du sixième mois de grossesse, la prise d'AINS par la femme enceinte peut avoir des conséquences graves, voire mortelles, pour le foetus ou le nouveau-né.


L'Agence explique avoir eu "connaissance de deux cas de toxicité foetale, dont un d'évolution fatale en 2008", depuis 2003, année de diffusion de l'information aux professionnels de santé et aux patients.

"Cette contre-indication concerne tous les AINS, y compris l'aspirine lorsque la posologie est supérieure ou égale à 500mg/j et les inhibiteurs de COX2, qu'ils soient sur prescription médicale ou non, et quelle que soit la voie d'administration", souligne l'Afssaps.


"Le passage dans le sang des AINS après application d'une pommade ou d'un gel" ne "doit pas être sous-estimé", poursuit l'agence.


"Ce passage dans le sang est d'autant plus important que l'application s'effectue sur une surface cutanée importante, en pansement occlusif ou de façon répétée, y compris en usage professionnel comme par exemple par les femmes kinésithérapeutes enceintes. Toute automédication avec les AINS est proscrite pendant cette période à risque".


Les AINS sont des médicaments utilisés dans un grand nombre d'affections pour soulager et ou traiter la fièvre, les soins dentaires, otites, angines, sinusites, coliques néphrétiques, douleurs gynécologiques, douleurs lombaires et articulaires, céphalées et migraines, hémorroïdes, paraphlébites et dans bien d'autres cas.

Certains d'entre eux peuvent être délivrés sans ordonnance.


Sources : AP

 

En bref, si vous attendez un heureux évènement, n'oubliez pas de préciser votre état à votre médecin ou votre pharmacien (si vous achetez des médicaments en vente libre).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Violette et Capucine MCD 28/02/2009 17:31

Merci du renseignment car je n'en avais jamais entendu parler, je le signalerai à ma fille et ma belle-fille qui veulent des bébés.Bonne soirée à toi

Régine 28/02/2009 17:38


La plus grande partie de ce qu'absorbe une femme enceinte (y compris ce qu'elle met sur la peau) est également absorbé par le foetus. Les conséquences peut être plus ou moins grave en fonction du
produit absorbé. On a souvent tendance à oublier qu'un médicament peut être mauvais, surtout s'il est en vente libre et ne nécessite ni ordonnance, ni consultation médicale.